1 June 2016

Prévention et Formation

6

L’idée de créer un centre national de prévention des maladies mentales a commencé à émerger en 1989 sur l’initiative du Dr Thilges. Président de la Ligue Luxembourgeoise d’Hygiène Mentale à l’époque, il avait rassemblé un certain nombre de professionnels qui partageaient l’avis que le Centre de Santé Mentale était victime de préjugés autour de la maladie mentale et de la psychiatrie de manière plus générale. Il y avait à l’époque un énorme besoin de communication autour de la prise en charge des patients souffrant de troubles mentaux. C’est ainsi qu’en 1991 nait le Centre d’Information et de Prévention. Fonctionnant d’abord sous l’égide d’un comité de gérance d’acteurs du secteur hospitalier, le Centre d’Information et de Prévention a ensuite était géré par le conseil d’administration de la Ligue.


Situé au tout début dans des locaux de l’avenue Monterey, le Centre a déménagé un an plus tard vers l’avenue Gaston Diderich. En 1999 le Centre déménage au boulevard Pierre Dupong à Merl et depuis tout récemment il siège au 75, rue de Mamer à Bertrange, dans des locaux qu’il partage aveccip la sécurité routière asbl.

Quelques dates clés :

  • Depuis 1991, présence médiatique lors de la journée mondiale de la santé mentale.
  • 2005 : création d’un poste conventionné d’assistant social
  • 2005 : réunion informelle chez OMEGA et création de la « Vernetzungsinitiativ fir Suizidpräventioun »
  • 2007 : lancement de la 1ère Journée Nationale de Prévention du Suicide
  • 2005 : création de la Stressberodung en collaboration avec l’OGBL et la Chambre de Salariés
  • 2006 : Création et présentation du Film Emweeër (par le régisseur Beryl Koltz) – matériel didactique à l’attention les lycées
  • 2006 : présentation de l’étude stress au travail conduite par l’institut Stimulus
  • 2006 : début des consultations de la Stressberodung: consultations individuelles et en groupe
  • 2009 : création d’un poste conventionné de psychologue à mi-temps
  • 2012 : mandat du Ministère de la Santé pour l’élaboration du Plan National de Prévention du Suicide
  • 2012 : création d’un poste conventionné de psychologue à mi-temps
  • 2015 : réalisation de la 9ième Journée Nationale de Prévention du Suicide
  • 2015 : présentation et mise en place du 1er Plan National de Prévention du Suicide
  • 2016 : création d’un poste conventionné de psychologue à mi-temps

Missions du Centre d’Information et de Prévention

Les missions du Centre d’Information et de Prévention s’organisent autour de six axes :

1) l’information et l’orientation relatives aux maladies mentales, à la prévention du suicide et au stress au travail. Ceci se fait à travers l’élaboration et la distribution de brochures thématiques, à travers la réalisation de sites internet et de tout support interactif, à travers une disponibilité téléphonique de psychologues et à travers des consultations pour l’entourage et les personnes souffrant de stress au travail ;

2) la communication via les médias nationaux et à travers les journées de prévention du suicide et les journées de promotion de la santé mentale. Le Centre d’Information et de Prévention communique lors des journées mondiales de la prévention du suicide, de la santé mentale, de la dépression, etc. ;

3) la formation pour les professionnels et le tout-venant. Actuellement les formations proposées visent l’intervention en cas de crise suicidaire, le travail avec des patients dépressifs, le travail avec des patients anxieux et la promotion de l’hygiène de vie pour professionnels de la santé ;

4) l’analyse et l’évaluation en matière épidémiologique des maladies mentales et des conduites suicidaires ;

5) le réseautage via les groupes de travail thématique et à travers la supervision et l’intervision d’équipes, notamment pour les participants aux formations ;

6) le développement de stratégies nationales de prévention. Le Centre d’Information et de Prévention a coordonné les travaux d’élaboration du plan national de prévention du suicide, qu’il gouverne depuis 2015.


cip2


Perspectives d’avenir

Les activités futures du centre viseront essentiellement la mise en œuvre des 33 actions inscrites dans le Plan National de Prévention du Suicide. De nouvelles formations verront le jour, notamment autour de la prise en charge de personnes traumatisées, de personnes souffrant de troubles psychotiques, de personnes souffrant de troubles de l’addiction et autour de la conduite d’entretien psychologique. La sensibilisation à la santé mentale sera organisée par le biais de l’exposition itinérante.


Contact

Tel: 45 55 33

Fax: 45 55 33 55

prevention@llhm.lu

www.prevention-suicide.lu

Adresse : 75, rue de Mamer L-8081 Bertrange

Visit Us On Facebook